Revenir aux articles
Conseils immobiliers

Assurance Emprunteur : la loi qui change tout !

Alors que l'on parle de plus en plus de la remontée des taux de crédit, le niveau de taux d'assurance emprunteur, qui peut représenter jusqu'à 30%du coût total, peut jouer un rôle dans la capacité d'emprunt des ménages. Une loi votée en février rebat les cartes et devrait à la fois permettre d'en réduire le coût et de favoriser l'accès au crédit pour les personnes qui connaissent des problèmes de santé

Bien que non obligatoire, cette assurance qui couvre les risques de décès, d'invalidité et d'incapacité de travail, voire de perte d'emploi de l'emprunteur est pourtant souvent exigée par les banques pour octroyer les crédits.

Changer de contrat d'assurance quand on veut

Depuis le mois de juin pour les nouveaux contrats et le premier septembre pour les anciens, les emprunteurs peuvent changer de contrat d'assurance à tout moment et sans frais. Une évolution qui va permettre aux emprunteurs de réexaminer le coût de leur assurance… en faisant jouer la concurrence.

Questionnaire médical et droit à l'oubli : favoriser l'accès au crédit

Autres changements introduits par la loi : la suppression du questionnaire médical pour les prêts immobiliers ne dépassant pas 200 000€ par emprunteur si le terme du crédit intervient avant ses 60 ans, et un droit à l'oubli qui passe de 10 à 5 ans après la guérison pour les personnes relevant d'une hépatite C ou d'un cancer.

  • Partager